De nombreuses raisons peuvent vous pousser à abattre un arbre. Donc, il faut que vous sachiez à quoi vous en tenir si un jour vous décidez de passer à l’acte. En effet, pour abattre un arbre, il faut avoir quelques techniques, car cela ne se fait pas n’importe comment. Cet abattage peut représenter des risques, pour vous et pour autrui, s’il n’est pas fait correctement. De bonnes techniques aident aussi à faciliter le travail et permettent d’assurer de bons rendus. Des astuces vous seront données ci-après pour que vous puissiez vous y prendre de la bonne manière.

 

Quelles sont les étapes d’un bon abattage ?

 

  • Vérifiez la direction de la chute

C’est la première étape qu’il faut bien maîtriser car toutes les autres en dépendront. Connaître la direction de la chute est une mesure de sécurité et définit en même temps le déroulement de l’abattage. Cette vérification nécessite ainsi d’effectuer des calculs qui tiennent compte de plusieurs paramètres tels que le sens et l’intensité du vent, l’état du lieu d’abattage et les particularités de l’arbre concerné. En cas de doute, n’hésitez pas à utiliser un fil à plomb pour vérifier l’angle de l’arbre.

 

  • Préparez le chantier, prenez vos précautions

Pour cette étape, il est très important de bien préparer le terrain. Délimitez et vérifiez les zones concernées s’il y a présence d’obstacles. Débarrassez-vous de tout ce qui peut gêner votre abattage. Notamment du côté du sens de la chute. Il faut également que vous connaissiez d’emblée s’il y a des gens qui peuvent passer par l’endroit dans lequel l’arbre sera abattu. Dans le cas où c’est probable d’avoir des passants aux alentours, n’oubliez pas de placer des panneaux d’avertissement.

 

  • Préparez-vous

Il n’y a pas que le chantier qui doit être préparé, vous devez aussi être prêt. Utiliser une tronçonneuse requiert le port de casque de chantier, de lunettes de protection, des gants de tronçonnage et de chaussures de sécurité. Préparez bien votre matériel également.

 

  • Vérifiez l’état de l’arbre

Cette étape consiste à examiner si l’arbre présente des gonflements ou des parties décolorées, ou encore s’il y a présence de parties moues. Si tel est le cas, l’arbre est malade. De ce fait, il faut redoubler de vigilance. Prenez soin d’abattre l’arbre dans la direction de chute naturelle. Si vous avez peur, servez-vous d’un treuil.

 

  • Ebranchez le tronc

De préférence, élaguez l’arbre – jusqu’à la hauteur que vous pourrez atteindre – avec une chaîne de traction. Prenez un sens allant du haut vers le bas. Cela vous aidera à travailler plus rapidement et plus efficacement. Vous devez nettoyer aussi le pied et le contour de l’arbre.

 

  • Choisissez la bonne technique de coupe

La technique dépendra de l’angle de la pente du terrain, de la taille de l’arbre et de la dimension de la tronçonneuse. Un petit arbre peut être coupé avec une longue perche. Quant à un grand arbre, il faut vous munir d’une tronçonneuse de taille. Il est recommandé également d’utiliser un treuil et une corde.

 

  • Réalisez l’entaille de l’abattage

Afin de diriger la chute de l’arbre, réaliser l’entaille en sciant une portion triangulaire du côté où l’arbre devrait tomber. Après, vous scierez le tronc horizontalement du côté opposé de l’entaille d’abattage, à 3 cm au-dessus de celle-ci. A ce moment-là, vous réaliserez le trait d’abattage. Faites attention à ne pas découper le tronc de part en part. L’entaille d’abattage doit être bien oblique, car autrement, cela pourrait changer la direction. Une fois le trait d’abattage bien préparé, vous pouvez tronçonner l’arbre. Vous pouvez à la fin terminer l’élagage de l’arbre si cela n’a pas encore été fait.

 

Découper un arbre est réalisable par vous-même si vous respectez bien ces consignes. Toutefois, contacter des professionnels dans le domaine restera toujours la meilleure option, pour votre sécurité, la sécurité de vos biens et la réussite de votre projet.